Forum Algérien de Médecine Index du Forum

Forum Algérien de Médecine
Cours, cas cliniques & mises à jour scientifiques

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 www.skymedz.xooit.com 
Bienvenue Invité, nous vous invitons à lire : Manuel d'utilisation - Sujets favoris
Santé Orthopédique  sante.orthodz.com 
Parler de pédiatrie en Algérie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Algérien de Médecine Index du Forum -> Forums Généraux -> Café Médical
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
redben
Capitaine
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2008
Messages: 26
Profession: Médecin
Grade:: Maitre assistant
Verseau (20jan-19fev)
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Ven 21 Nov - 21:36 (2008)    Sujet du message: Parler de pédiatrie en Algérie Répondre en citant

Parler de pédiatrie Algérienne, c’est d’abord rappeler quelques faits d’il y a trente ans. A cette époque, la mortalité infantile était supérieure à 40 pour 1000, les services de pédiatrie étaient essentiellement peuplés d’enfants atteints de déshydratations aiguës (on ignorait le transport couplé du glucose et du sodium au niveau de l’entérocyte), de bronchopneumopathies évoluant sur des poumons rachitiques, et de cardites rhumatismales sévères. Dans les services de maladie infectieuse, les enfants mourraient de méningites tuberculeuses et laryngites diphtériques ou post rougeole et d’encéphalites de la rougeole ; et si les enfants diabétiques ou atteints de maladie coeliaque  semblaient moins nombreux qu’aujourd’hui, c’est qu’ils étaient souvent emportés par un coma acido-cétosique ou une diarrhée rebelle.

Aujourd’hui, nous vivons après d’autres pays, notre transition épidémiologique. Nous voici confrontés aux problèmes de la pathologie néonatale, de l’oncologie, et de la prise en charge des maladies chroniques de l’enfant. Ces problèmes requièrent sans doute plus de technicité que ceux d’antan, et également des investissements plus lourds en matériel, en médicaments, et en personnels spécialisés. Et nous ne pouvons qu’être frustrés, car même en imaginant une optimisation des ressources poussées à l’extrême, nous ne pouvons changer cette dure réalité qui fait que notre pays ne peut guère consentir en matière de santé plus d’une dépense de 150 dollars par habitant et par an alors que pour les pays industrialisés, celle-ci est de 2000 à 3000 dollars.

C’est en prenant acte de ceci que nous pouvons essayer de trouver les voies qui valent réellement la peine d’êtres suivies : un premier défi qui est lancé aux pédiatres algériens est de maintenir les acquis dans le domaine des soins primaires et de la prévention. Nous devons nous mobiliser pour maintenir notre taux de couverture vaccinale au dessus de 90 %, pour traiter les diarrhées par la réhydratation orale avant qu’elle ne se compliquent de déshydratation aiguë, pour protéger l’allaitement  maternel, pour surveiller la croissance des enfants et leur développement psychomoteur, pour prévenir et combattre les carences en micronutriments. Ces objectifs peuvent paraître banaux, ce sont ceux qui ont été adoptés par notre pays à la suite du Sommet International de l’ Enfance en 1990. On peut toutefois se demander si tous les pédiatres algériens  les connaissent, et si dans leur activité professionnelle, ils font réellement tout ce qu’ils devraient faire pour les atteindre.

Un second défi concerne l’organisation de notre système de soins. Deux exemples nous permettent de méditer sur l’inefficacité actuelle de celui-ci : les cas des nouveaux nés reçus aux urgences en hypothermie, car transférés sans aucun respect des conditions de transferts, et celui des enfants asthmatiques en crise fréquentant alternativement différentes structures pour y  recevoir une injection médicamenteuse sans qu’il ne soit proposé une réelle prise en charge. Actuellement, au nom du manque de moyens techniques, on ne se préoccupe plus, ni de l’anamnèse, ni d’un examen clinique rigoureux. Les patients sont souvent projetés dans un labyrinthe à la quête de l’insaisissable scanner sans qu’on ait pris soin de parler avec eux ou avec leur famille de l’approche diagnostic et des choix possibles. Nous avons oublié qu’aucune approche aussi sophistiquée soit elle, ne peut prendre le pas sur le bon sens et sur l’organisation d’un système de santé à visage humain. Il nous appartient donc de recentrer notre système de santé autour du patient et de sa famille, en apprenant à constituer un groupe soignant interdisciplinaire, dans lequel la composante psychosociale et anthropologique tient une place prépondérante.

Le troisième défi découle des précédents, comment former le pédiatre de demain pour qu’il soit réellement adapté aux difficultés de notre société. Et comment, dans le domaine de la graduation et de la formation post universitaire, faire en sorte que tous ceux qui auront à prendre en charge des enfants soient réellement opérationnels.
Nous sommes aujourd’hui quelques 500 pédiatres de statut d’exercice varié et pourtant seulement la moitié des services de pédiatrie du pays sont encadrés par un pédiatre. Que dire des maternités et des polycliniques. Il est grand temps qu’une réflexion s’instaure si nous voulons faire face aux problèmes de demain. 

Posté en 2000 sur l'un des premiers forums autours de la santé en Algérie (le site n'existe plus apparemment).
________________________
L'expérience n'a jamais empêché de faire des erreurs, tout au plus elle permet de ne pas s'en apercevoir.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 21 Nov - 21:36 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Khaled.dz
Fondateur
Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2008
Messages: 4 229
Profession: Médecin
Grade:: Résident
Point(s): 5 773
Moyenne de points: 1,37

MessagePosté le: Sam 22 Nov - 02:01 (2008)    Sujet du message: Parler de pédiatrie en Algérie Répondre en citant

Merci pour l'article! je suis interne en pédiatrie et je trouve qu'il résume la situation!
Monsieur redben, y a une chanson algérienne, je me rapelle pas du nom du chanteur qui dit: alabali wa alabalak!
donc alabali wa alabalkoum! Je pense que la cause de ce triste résultat est un ensemble de facteurs, parmi lesquelles la mouvaise gestion des hopitaux! Les services publiques sont mal gérés, les crédits sont accordés mais il y a réellement une mauvaise gestion de l'hopital à tous les niveaux car c'est un secteur juteux ou beaucoup d'argent est gaspillé. Dysfonctionnements à grande échelle, corruption,.... je ne suis pas là pour vous démoraliser mais la réalité fait mal, une époque ou le malade passe pour le dernier souci, les histoires scandaleuse ne manquent pas!
________________________
Présentez vous dans la section des Présentations,
Lisez notre Règlement,
Respectez les Modérateurs,
Partagez vos documents (libres de droit) et vos articles.

Nos liens : Portail de l'information médicale - Page facebook


Revenir en haut
MSN
hamzoun
Général à la retraite
Général à la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2008
Messages: 1 399
Profession: Médecin
Grade:: Résident
Point(s): 1 788
Moyenne de points: 1,28

MessagePosté le: Mer 26 Nov - 18:52 (2008)    Sujet du message: Parler de pédiatrie en Algérie Répondre en citant

merci redben merci khaled

personne ne changera les choses tout seul il n'y a pas d'hero dans ce contexte

mais il y a la volanté de quelques honetes gens tres influants qui peuvent creer le lit du changement
(je cite monsieur Grangaud, monsieur Lalaoui et d'autres que nous ne connaissons pas)

ceux qui ne peuvent pas faire ce que ces gens ont fait doivent suivre ou tout au moin ne pas faire d'obstacle

je dis que si tout le moinde fesait juste son travail sans penser a la gloire ca changera certainement
________________________
Ce n'est pas la médecine qui fait le médecin, c'est l'Homme qui fait le médecin.


Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:07 (2018)    Sujet du message: Parler de pédiatrie en Algérie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Algérien de Médecine Index du Forum -> Forums Généraux -> Café Médical Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com