Forum Algérien de Médecine Index du Forum

Forum Algérien de Médecine
Cours, cas cliniques & mises à jour scientifiques

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 www.skymedz.xooit.com 
Bienvenue Invité, nous vous invitons à lire : Manuel d'utilisation - Sujets favoris
Santé Orthopédique  sante.orthodz.com 
Le «pacemaker gastrique», nouvelle arme contre l'obésité

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Algérien de Médecine Index du Forum -> Forums Généraux -> Revue de Presse Médicale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
DR_RI.OPHTA
Modérateur Général
Modérateur Général

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juin 2009
Messages: 410
Profession: étudiante
Grade:: Externe
Gémeaux (21mai-20juin) 馬 Cheval
Point(s): 543
Moyenne de points: 1,32

MessagePosté le: Mar 22 Mar - 15:04 (2011)    Sujet du message: Le «pacemaker gastrique», nouvelle arme contre l'obésité Répondre en citant

Le «pacemaker gastrique», nouvelle arme contre l'obésité 
 
Implanté dans la paroi de l'estomac, il permet de perdre du poids en réduisant la sensation de faim. Cet outil vient d'être autorisé en Europe.

En termes de chirurgie contre l'obésité, les patients avaient jusqu'à présent le choix entre l'anneau gastrique ou l'agrafage d'une partie de l'estomac. Mais l'arrivée sur le marché européen d'un nouvel outil, surnommé le «pacemaker gastrique», offre une alternative supplémentaire.

Mis au point par une société américaine, Intrapace, cet appareil est composé d'un stimulateur et d'un détecteur, sur le modèle d'un pacemaker cardiaque. Les deux électrodes sont implantées par un chirurgien dans la paroi de l'estomac, l'une au sommet, l'autre en bas. Quand le patient mange ou boit, le stimulateur se met à envoyer de faibles impulsions électriques. L'appétit étant en partie contrôlé par des signaux qui vont des nerfs situés autour de l'estomac jusqu'au cerveau, cette technique permet de «duper» les deux organes et de donner une sensation virtuelle de satiété. Le patient va ainsi cesser d'avoir faim plus tôt que d'ordinaire, et manger moins.

Du côté des sensations, les patients ayant déjà testé le pacemaker gastrique évoquent un «chatouillis», mais rien de désagréable. Jusque-là, 65 personnes ont bénéficié de cet appareil. La moitié d'entre eux l'ont depuis au moins un an, et la plupart ont perdu environ 20% de leur poids de départ sans en reprendre. La pile de l'appareil peut fonctionner environ cinq ans mais c'est aux patients de décider de la durée d'utilisation.

Le pacemaker offre en outre une autre fonctionnalité : grâce à son détecteur, il suit les activités du patient ce qu'il mange et boit, l'exercice qu'il fait et ces informations sont téléchargeables par le médecin en wifi.

Des risques encore peu connus:

Reste à évaluer les risques et l'efficacité de cette méthode, encore inédite en France, au regard des opérations dont l'efficacité est déjà prouvée. La plus privilégiée actuellement, la «sleeve gastrectomie», qui consiste à réduire l'estomac en l'agrafant dans le sens de la hauteur, donne d'excellents résultats. Elle est en revanche très invasive au regard du «pacemaker», qui reste une opération simple, explique au Figaro.fr le Dr Dulucq, chirurgien, président de l'Institut de chirurgie laparoscopique. Quant à l'anneau gastrique, il est «en perte de vitesse en raison de sa faible efficience et d'une morbidité gênante», ajoute le spécialiste.

En outre, les opérations actuelles sont préconisées dans le cas d'obésités morbides les plus dangereuses, quand l'indice de masse corporelle (IMC) dépasse les 40- mais les chirurgiens sont plus démunis pour les obésités moindres, avec un IMC entre 30 et 40. Le «pacemaker», moins invasif, pourrait présenter un intérêt pour ces patients.

Le «pacemeker» d'Intrapace ne devrait être distribué dans un premier temps que dans des établissements spécialisés dans l'amaigrissement en Grande-Bretagne, Allemagne, Italie et Espagne, où l'intervention devrait coûter entre 14.000 et 16.000 euros. Comme l'appareil a été certifié CE, l'Afssaps n'a pas à donner d'autorisation supplémentaire pour son autorisation en France mais elle sera vigilante dès son arrivée dans l'Hexagone, assure Nicolas Thévenet, chef du département surveillance du marché de l'Agence sanitaire.


Par Pauline Fréour 
Le Figaro
 

________________________
Ceux qui savent ne parlent pas. Ceux qui parlent ne savent pas.
Le sage enseigne par ses actes, non par ses paroles.


Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Mar 22 Mar - 15:04 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
SAI GHAZALA
En progression
En progression

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mai 2011
Messages: 1
Profession: etudiente
Grade:: Externe
Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Sam 28 Mai - 14:02 (2011)    Sujet du message: Le «pacemaker gastrique», nouvelle arme contre l'obésité Répondre en citant

Merci mais n'existe pas chez nous Exclamation

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM Yahoo Messenger MSN GTalk/Jabber Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:21 (2016)    Sujet du message: Le «pacemaker gastrique», nouvelle arme contre l'obésité

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Algérien de Médecine Index du Forum -> Forums Généraux -> Revue de Presse Médicale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com