Forum Algérien de Médecine Index du Forum

Forum Algérien de Médecine
Cours, cas cliniques & mises à jour scientifiques

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 www.skymedz.xooit.com 
Bienvenue Invité, nous vous invitons à lire : Manuel d'utilisation - Sujets favoris
Santé Orthopédique  sante.orthodz.com 
Retard pubertaire chez le garçon : comment diagnostiquer l'hypogonadisme hypogonadotrophique ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Algérien de Médecine Index du Forum -> La bibliothèque -> Médecine & Chirurgie -> Endocrinologie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
doc.red
Modérateur Général
Modérateur Général

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2009
Messages: 945
Profession: medecin
Grade:: Résident
Lion (24juil-23aoû) 虎 Tigre
Point(s): 1 032
Moyenne de points: 1,09

MessagePosté le: Jeu 10 Mar - 21:47 (2011)    Sujet du message: Retard pubertaire chez le garçon : comment diagnostiquer l'hypogonadisme hypogonadotrophique ? Répondre en citant

Le retard pubertaire est un des motifs les plus fréquents de consultation en endocrino-pédiatrie. La prévalence en est d'environ 2 % à 14 ans, chiffre passant à 0,4 % 1 an plus tard. Le diagnostic différentiel se pose entre retard pubertaire simple (RPS) et hypogonadisme hypogonadotrophique isolé (HHI). La question pour le médecin est d'identifier les patients qui ont un déficit en hormones gonadotropes ce qui peut être particulièrement difficile en cas de déficit partiel (celui-ci, même partiel, peut avoir des conséquences sur le bien-être psychique, la minéralisation osseuse et la fertilité). De même, le diagnostic de l'HH est difficile chez les garçons ayant un déficit hormonal hypophysaire combiné (DHHC). De plus, les choix thérapeutiques pour l'induction de la puberté dépendent du diagnostic posé et peuvent avoir un impact sur la fertilité future (petites doses de testostérone dans le RPS, stimulation par gonadotrophines dans l'HH pour obtenir un développement testiculaire). La difficulté diagnostique vient du fait que le profil hormonal de ces patients est le même, et qu'il existe un recouvrement des concentrations de testostérone et de FSH et de LH entre le RPS et l'HHI. Plusieurs tests de stimulation ont été jusque là utilisés, mais avec peu d'efficacité diagnostique pour des tests onéreux et compliqués.
Dans cette étude, l'objectif a consisté à déterminer l'utilité de la mesure de l'inhibine B (inhB) et de l'hormone anti-müllérienne (HAM) pour différencier l'HH du RPS. Ces 2 hormones sont produites par les cellules de Sertoli par stimulation par la FSH. En outre, les taux d'HAM prépubertaires reflètent bien l'intégrité de ces cellules. Quatre-vingt deux garçons, avec retard pubertaire, âgés de 14 à 18 ans, ont donc été étudiés : 16 avaient un HHI, 15 un HH congénital avec DHHC et 51 un RPS (diagnostic confirmé par le suivi). L'âge et le volume testiculaire étaient identiques dans les 3 groupes. Par rapport au RPS, l'HHI et le DHHC avaient des concentrations d'inhB, de testostérone, FSH et LH plus basses (p<0,05), tandis que l'HAM était plus basse seulement dans l'HHI et le DHHC avec un stade génital à 1 (volume testiculaire inférieur à 3 ml). La sensibilité et la spécificité étaient de 100 % pour un taux d'inhB inférieur ou égal à 35 pg/ml. Si le stade génital était coté 2 débutant (volume testiculaire 3-6 ml), la sensibilité était de 80 à 86 % et la spécificité de 88 à 92 % avec un taux d'inhB inférieur ou égal à 65 pg/ml pour le diagnostic de l'HHI et du DHHC respectivement. Les autres hormones seules ou combinées n'ont pas permis d'améliorer le score diagnostique par rapport à l'inhB seule.
Au total, l'inhB permet un diagnostic différentiel simple et peu onéreux, excellent en cas de stade génital à 1 mais moins performant si le stade est à 2.


Coutant R et coll. : Baseline inhibine B and anti-mullerian hormone measurements for diagnosis of hypogonadotropic hypogonadism (HH) in boys with delayed puberty. J Clin Endocrinol Metab 2010
________________________
c'est la volonté d'un homme qui fait son destin


Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Publicité






MessagePosté le: Jeu 10 Mar - 21:47 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Algérien de Médecine Index du Forum -> La bibliothèque -> Médecine & Chirurgie -> Endocrinologie
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com