Forum Algérien de Médecine Index du Forum

Forum Algérien de Médecine
Cours, cas cliniques & mises à jour scientifiques

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 www.skymedz.xooit.com 
Bienvenue Invité, nous vous invitons à lire : Manuel d'utilisation - Sujets favoris
Santé Orthopédique  sante.orthodz.com 
Cancer du sein : que craindre de métastases occultes dans un ganglion sentinelle « négatif »?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Algérien de Médecine Index du Forum -> Forums Généraux -> Revue de Presse Médicale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
doc.red
Modérateur Général
Modérateur Général

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2009
Messages: 945
Profession: medecin
Grade:: Résident
Lion (24juil-23aoû) 虎 Tigre
Point(s): 1 032
Moyenne de points: 1,09

MessagePosté le: Ven 11 Fév - 20:02 (2011)    Sujet du message: Cancer du sein : que craindre de métastases occultes dans un ganglion sentinelle « négatif »? Répondre en citant

L'analyse du ganglion sentinelle chez les patientes présentant un cancer du sein peut ne pas détecter toutes les métastases. Les études rétrospectives et observationnelles suggèrent que les métastases occultes du ganglion sentinelle sont un facteur pronostic important de la récurrence de la maladie ou de la survie. Cependant, étant donné les limites non négligeables de ce type d'études, il est apparu nécessaire de disposer de données prospectives.
Une étude a donc été entreprise dans laquelle ont été enrôlées des femmes présentant un cancer du sein opérable sans ganglion palpable à l'examen clinique (n=5 611) ; elles ont été randomisées en deux groupes : les unes bénéficiant d'une biopsie du ganglion sentinelle avec curage axillaire (groupe 1), les autres seulement d'une biopsie du ganglion sentinelle (groupe 2). Aucune métastase n'a été détectée lors de l'examen histologique initial (destiné à identifier les métastases de plus de 2 mm dans leur plus grande dimension) dans le ganglion sentinelle de 71,1 % des patientes (n=3 989). Les ganglions sentinelles de ces malades (n=3 887 dont 1927 dans le groupe 1 et 1960 dans le groupe 2) ont été à nouveau analysés à la recherche de métastases occultes (colorations classiques et immunohistochimie des cytokératines répétées à deux autres niveaux sur le bloc de paraffine contenant le ganglion).
Les décisions thérapeutiques se sont basées sur les résultats du premier examen du ganglion sentinelle, les médecins n'étant pas informés des données de l'exploration anatomopathologique complémentaire.
Des métastases occultes ont été détectées dans 15,9 % des cas (n=616) (IC 95 % : 14,7-17,1). La durée moyenne du suivi a été de 95 mois. Des différences significatives pour la survie globale (p=0,03), la survie sans récidive (p=0,02) et la survie sans récidive à distance (p=0,04) ont été observées entre les patientes avec des métastases occultes du ganglion sentinelle et les patientes sans métastases occultes. Les « hasard ratios » ajustés pour la mortalité et pour la récidive à distance étaient ainsi respectivement de 1,40 (IC 95 % : 1,05-1,86) et de 1,30 (IC 95 % : 1,02-1,66).
Le taux de survie globale à 5 ans estimée par la courbe de Kaplan-Meier est de 94,6 % chez les patientes présentant des métastases occultes et de 95,8 % chez les patientes sans métastases détectables.
L'analyse multi-variée suggère que plusieurs facteurs influencent la prévalence des métastases occultes (âge, taille de la tumeur....) et que la radiothérapie locale, la thérapie systémique adjuvante, et plus particulièrement la thérapie endocrine, atténuent les effets défavorables des métastases occultes.
Une limite importante de cette étude est qu'actuellement on ne dispose pas des techniques qui pourraient détecter toutes les métastases occultes, et une classification erronée des patientes pourrait avoir comme conséquence une sous-estimation de l'impact des métastases occultes sur la survie.
En conclusion, les résultats de cette étude suggèrent que, chez les patientes présentant un ganglion sentinelle négatif lors de l'examen initial, les métastases occultes sont un facteur pronostic indépendant.
Cependant, la différence de survie à 5 ans est faible et des suivis d'une plus longue durée sont nécessaires pour confirmer ces données.
Ces résultats suggèrent que l'identification de métastases occultes n'apporte pas de bénéfice clinique chez les patientes à ganglions sentinelles initialement négatifs.




Weaver DL et coll. : Effect of occult metastases on survival in node-negative breast cancer. N Engl J Med. 2011
________________________
c'est la volonté d'un homme qui fait son destin


Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Publicité






MessagePosté le: Ven 11 Fév - 20:02 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Algérien de Médecine Index du Forum -> Forums Généraux -> Revue de Presse Médicale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com