Forum Algérien de Médecine Index du Forum

Forum Algérien de Médecine
Cours, cas cliniques & mises à jour scientifiques

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 www.skymedz.xooit.com 
Bienvenue Invité, nous vous invitons à lire : Manuel d'utilisation - Sujets favoris
Santé Orthopédique  sante.orthodz.com 
Des gènes à la dépression, via le cortisol

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Algérien de Médecine Index du Forum -> Forums Généraux -> Revue de Presse Médicale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
doc.red
Modérateur Général
Modérateur Général

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2009
Messages: 945
Profession: medecin
Grade:: Résident
Lion (24juil-23aoû) 虎 Tigre
Point(s): 1 032
Moyenne de points: 1,09

MessagePosté le: Mer 26 Jan - 19:10 (2011)    Sujet du message: Des gènes à la dépression, via le cortisol Répondre en citant

On tend de plus en plus à incriminer un contexte génétique à l'origine d'un dysfonctionnement de l'axe hypothalamo-antéhypophysaire, lié lui-même à l'activité du cortisol, molécule considérée comme une « hormone du stress» probablement impliquée dans le déterminisme des épisodes dépressifs. Portant sur 401 adolescents âgés de 12 à 16 ans et considérés comme sujets à risque pour un état dépressif unipolaire, une étude britannique a recherché, dans ce contexte de « psychiatrie biologique », si le polymorphisme de certains gènes (codant pour le Brain-Derived Neurotrophic Factor) se trouve associé au métabolisme du cortisol (apprécié par le dosage de son taux matinal dans la salive) et peut contribuer à la dépression, indépendamment du rôle analogue, déjà reconnu, pour le gène promoteur de la protéine transportant la sérotonine (5-HTTLPR).
Cette hypothèse semble effectivement confirmée, car il existe un risque dépressif accru chez les porteurs d'un génotype particulier (Val66Met) pour le BDNF, avec des taux plus élevés de cortisol matinal. Et cet effet persiste, lorsque le polymorphisme du 5-HTTLPR est pris en compte (vulnérabilité des porteurs de l'allèle court pour la dépression). En matière de dépression, il existe donc une implication commune du polymorphisme des gènes codant pour le BDNF et pour le 5-HTTLPR. Et comme ces deux gènes ont une incidence sur la survenue d'un épisode dépressif associé à un haut niveau matinal de cortisol salivaire, les auteurs estiment que ce taux de cortisol pourrait constituer, chez l'adolescent, « un biomarqueur pour certaines formes de dépression unipolaire».


Dr Alain Cohen
17/12/10
________________________
c'est la volonté d'un homme qui fait son destin


Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Publicité






MessagePosté le: Mer 26 Jan - 19:10 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maissa
Soldat
Soldat

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2010
Messages: 94
Profession: etudiante
Grade:: Interne
Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 203
Moyenne de points: 2,16

MessagePosté le: Jeu 27 Jan - 15:21 (2011)    Sujet du message: Des gènes à la dépression, via le cortisol Répondre en citant

merci , 
________________________
Mon pied droit est jaloux de mon pied gauche. Quand l'un avance, l'autre veut le dépasser. Et moi, comme un imbécile, je marche ! [Raymond Devos]


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:23 (2018)    Sujet du message: Des gènes à la dépression, via le cortisol

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Algérien de Médecine Index du Forum -> Forums Généraux -> Revue de Presse Médicale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com