Forum Algérien de Médecine Index du Forum

Forum Algérien de Médecine
Cours, cas cliniques & mises à jour scientifiques

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 www.skymedz.xooit.com 
Bienvenue Invité, nous vous invitons à lire : Manuel d'utilisation - Sujets favoris
Santé Orthopédique  sante.orthodz.com 
-> Antibiotiques et allaitement <-

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Algérien de Médecine Index du Forum -> Les autres spécialités -> Pharmacie -> Cursus Universitaire -> 4ème année
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
luckylook
En progression
En progression

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2010
Messages: 7
Profession: Pharmacie
Point(s): 9
Moyenne de points: 1,29

MessagePosté le: Lun 26 Juil - 23:51 (2010)    Sujet du message: -> Antibiotiques et allaitement <- Répondre en citant

Antibiotiques et allaitement
   

A/ Introduction:

Le lait est un compartiment de diffusion comme un autre et la barrière mammaire ne diffère guère des autres barrières de l’organisme. Le passage de l’antibiotique dans le lait maternel se fait surtout par diffusion passive et dépend donc de ses propriétés physicochimiques, d’une part et de sa concentration dans le compartiment plasmatique maternel d’autre part.

♦ Sur le plan pratique, le problème de l’allaitement est particulier car :
 
- Il est facultatif et peut à tout moment être arrêté en cas de nécessité d’utiliser un médicament dont l’innocuité n’est pas démontrée chez le nourrisson ;
- Les éventuelles conséquences néfastes sur le nourrisson sont presque toujours immédiatement visibles (diarrhée, vomissements).
 
+
Ainsi, pour être dangereux, un antibiotique pris par la mère devra :
 
- être potentiellement toxique pour le nourrisson ;
- franchir la barrière mammaire pour se retrouver à une concentration notable dans le lait ;
* être absorbé par le tube digestif du nourrisson. Il faut signaler que, du fait de son immaturité, la barrière intestinale du nourrisson est plus perméable au passage des antibiotiques que celle des adultes.
 
B/ Différentes classes d’antibiotiques et conséquences fœtales pendant l’allaitement:

 
Aminosides

Leur passage dans le lait est faible. L’absorption digestive par l’enfant est nulle, mais l’effet sur l’établissement de la flore digestive n’a pas été étudié. Il y aurait un risque très faible d’otonéphrotoxicité.
 
Antituberculeux

Les passages sont très faibles dans le lait. Les risques sont mal connus. L’allaitement est classiquement contre-indiqué chez les patientes porteuses d’une tuberculose bacillifère.
Pour certains, il faut mettre en balance le risque de contamination du nouveau-né (faible) avec celui d’une carence nutritive en l’absence d’allaitement maternel dans une population fréquemment économiquement défavorisée.
 
Bêtalactamines

Le passage dans le lait est faible. Aucune atteinte clinique n’a été décrite.
 
Fluoroquinolones

Compte tenu de la toxicité ostéoarticulaire potentielle, les quinolones doivent être évitées en période d’allaitement.
 
Macrolides

Le passage des macrolides dans le lait maternel est variable et dépend de la molécule utilisée. La lincomycine et la clindamycine sont contre-indiquées en raison du risque de colite pseudomembraneuse. Les autres macrolides sont sans danger pour le nourrisson.
 

Métronidazole

Son utilisation fait recommander l’arrêt de la lactation pendant 24 heures.
 
Nitrofuranes

Ils ont une excrétion très faible, les quantités présentes dans le lait sont généralement très faibles. Ils sont considérés comme compatibles avec l’allaitement.
 
Sulfamides

Ils sont déconseillés lorsque l’enfant nourri est un prématuré, un nouveau-né en situation de détresse, qu’il présente un déficit en G6PD ou un ictère.
 
Tétracyclines

Le passage dans le lait est modéré. Aucune atteinte de l’émail dentaire n’a été mise en évidence lors de la lactation.
Le recul dans l’utilisation de certains antibiotiques permet au praticien de les utiliser sans crainte : ce sont les céphalosporines, nitrofuranes, macrolides et pénicillines.
 
Références:


- Rolland M, Tricoire J, Assouline C, Damase-Michel C. Médicaments et allaitement maternel. Encycl Med Chir (Elsevier SAS, Paris).
- Tchobroutsky C, Oury JF. Prendre en charge et traiter une femme enceinte.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 26 Juil - 23:51 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
kelthuzad
Modérateur Général
Modérateur Général

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2010
Messages: 378
Profession: Pharmacien
Grade:: Assistant
Cancer (21juin-23juil) 兔 Lapin
Point(s): 362
Moyenne de points: 0,96

MessagePosté le: Mar 27 Juil - 00:48 (2010)    Sujet du message: -> Antibiotiques et allaitement <- Répondre en citant

extra extra extra 
j'aimerais bien qu'on complète ce magnifique article par une etude sur la foetotoxicité des ATB et les interaction médicamenteuses majeurs que peuvent impliquer des ATB
________________________
Never grow overconfident.


Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:56 (2016)    Sujet du message: -> Antibiotiques et allaitement <-

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Algérien de Médecine Index du Forum -> Les autres spécialités -> Pharmacie -> Cursus Universitaire -> 4ème année
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com