Forum Algérien de Médecine Index du Forum

Forum Algérien de Médecine
Cours, cas cliniques & mises à jour scientifiques

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 www.skymedz.xooit.com 
Bienvenue Invité, nous vous invitons à lire : Manuel d'utilisation - Sujets favoris
Santé Orthopédique  sante.orthodz.com 
Les kystes de l’ovaire

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Algérien de Médecine Index du Forum -> La bibliothèque -> Médecine & Chirurgie -> Gynéco-Obstétrique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
FADILA
Modérateur Général
Modérateur Général

Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2008
Messages: 2 734
Profession: etudiante
Grade:: Généraliste
Point(s): 3 003
Moyenne de points: 1,10

MessagePosté le: Sam 9 Jan - 22:02 (2010)    Sujet du message: Les kystes de l’ovaire Répondre en citant

Les kystes de l’ovaire 


Définition : Introduction

- Les kystes de l’ovaire sont des tumeurs liquidiennes partiellement liquidiennes.
- Ces tumeurs se voient surtout en période d’activité génitale. Elles sont la source de complications multiples.
- Toute tumeur organique doit être enlevée.
- Les kystes de l’ovaire organiques sont différenciés des kystes fonctionnels liés à un dysfonctionnement normal dont l’évolution se fait vers la régression spontanée ou après traitement médical.

II/ Anatomo-pathologie :

- Les tumeurs kystiques se développent à partir de l’épithélium de surface de l’ovaire ou à partir des cellules germinales.
- En général on distingue trois variétés histologiques :

1/ Tumeurs Kystiques à partir de l’épithélium de surface (les plus fréquents)

A) Kyste On cystadénomes séreux :

- Ce sont les tumeurs en général uniloculaires, de volume variable, à paroi mince et renfermant un liquide séreux.
- Ils peuvent être séro-papillaires, la paroi présente des végétations papillaires endo ou exokystiques.

B) Les Kystes mucoïdes ou cystadénome mucineux :

- Ce sont les fréquents, en règle unilatéraux – ils sont multiloculaires et les cavités contiennent une substance muqueuse filante et plus ou moins épaisse, visqueuse.

2/ Tumeurs développés à partir de cellules germinales :

Kystes dermoïdes ou tératomes matures bénins :
Ce sont des embryomes ou bilatéraux – On trouve dans ces kystes des tissus qui ont une constitution histologique mature : cheveux, poils, dents, sébum, cartilage, os, muscles, muqueuse intestinale……
Quelques soit l’aspect macroscopique du kyste, son examen histologique est nécessaire pour affirmer sa bénignité.

III/ Etude Clinique :

1/ Circonstances de découverte :

A) Cycles irréguliers avec règles rapprochées ou espacées – Parfois aménorrhée ou métrorragies.
B) Douleurs : souvent à type de pesanteur pelvienne pouvant être accentuées par la station debout, le changement de position, irradier à la face interne des cuisses.
C) Troubles de compression rectale mais surtout vésicale (Dysurie, pollakiurie) .
D) Augmentation progressive du volume de l’abdomen.
E) Découverte fortuite lors d’un examen gynécologique systématique.
F) Révèle par une complication aigue.

2/ Données de l’examen clinique :

- L’examen gynécologique se fera sur une table gynécologique vessie et rectum vidés, selon le volume du kyste on distingue au toucher bi manuel.

A) Les kystes à développement pelvien :
Le toucher vaginal combiné au palper abdominal retrouvent un col et un corps utérin de volume normal, souvent : dévies d’un côté.

- Dans le cul de sac opposé, on perçoit une masse latéro-utérine de volume variable, arrondie régulière mobile, indolente, séparée de l’utérus par un sillon. Les mouvements imprimés à la masse ne sont pas transmis à l’utérus et le vice versa. Enfin de consistance rémittente.

B) Dans les kystes à développement abdominale ou abdomino-pelvien :
- L’inspection note une augmentation de volume de l’abdomen, mais le plus souvent asymétrique.
- La palpation retrouve une masse ferme à contours net, connexe vers le haut et plongeant dans le pelvis et mate à la percussion.
- Le TV retrouve, soit le pole inférieur déprimant le cul de sac vaginal, soit perçu uniquement au bout du doigt.
- La mobilisation de la masse est indépendance de celle de l’utérus et de degré variable en fonction de son volume.
- Tous ces caractères classiques des kystes de l’ovaire deviennent difficiles à apprécier en cas :
o Kyste inclus dans le ligament large : masse bas située immobile.
o Ou en cas de kyste enclavé dans le Douglas : tumeur perçue en arrière de l’utérus refoulé en avant et immobile.

3/ Examens Complémentaires :

A) Abdomen sans préparation :
- retrouve l’opacité d’une dent ou d’une calcification en cas de kyste dermoïde.

B) Echographie avec vessie en semi- réplétion :
- Permet d’apporter un diagnostic de certitude sur l’existence du kyste et de présomption sur sa nature (85 % des cas).
C) HSG : « cravatage » du kyste par la trompe étirée et tendue.
D) Coelioscopie :
- Permet de voir le kyste et de pratiquer une coeliochirurgie après avoir déterminé la nature du kyste.

4/ Complications :

1/ Les complications aigues :

A) La Torsion:

- Complication la plus fréquente, en cas de kyste à long pédicule et de volume modéré : entre 5 et 10 cm.
- C’est une urgence abdominale marquée par l’installation brutale et soudaine de douleurs intenses. Hypogastriques évoluant par paroxysmes.
- L’examen retrouve une défense sus pubienne, sans contracture vraie à la palpation et el TV est très douloureux : La mobilisation de la masse qui perd ses caractère de mobilité.
- Parfois tableau de subtorsion, avec épisodes Douloureuses répétés et au TV une masse douloureuse peu mobile.

B) L’Hémorragie :

- Elle est habituellement intra kystique.
Elle est secondaire à une torsion – Elle entraîne une augmentation de volume de kyste qui devient peu mobile et douloureux.

C) La Rupture :

- Elle est secondaire à un traumatisme ou à des épisodes répétés de subtorsion.
- Elle réalise un tableau de péritonite généralisée avec état de choc et douleur hypogastrique brutale syncopale.
- A la palpation l’abdomen présente une contracture franche et au toucher un cul de sac de Douglas très sensible.

D) L’infection

- Elle est secondaire à la torsion et peut aboutir à un tableau de pelvipéritonite.

2) Les Complications Chroniques :

A) La dégénérescence maligne :

- Surtout noté pour des kystes séreux.
- Elle est évoqué devant l’altération de l’état générale, apparition d’une ascite hémorragique, une tumeur bilatérale et qui devient hétérogène solido-kystique avec des végétations.
C) Les Compressions :
D) La compression urétérale par un kyste inclus dans le ligament large est mise en évidence par L’UIV.

5/ Diagnostic Différentiel :

1) Devant un kyste abdominal il faut éliminer :
- Une grosse.
- Une ascite.
- Une Tumeur du mésentère : très mobile et sans rapports avec le pelvis.
2) Devant un kyste pelvien il faut éliminer :
- Un fibrome utérin sous séreux pédiculé.
- Les kystes fonctionnels : il dépassent rarement 5 cm de diamètre macroscopiquement ils ont une paroi mince sans vaisseaux et libres de toute adhérence – leur volume peut varier, régresser spontanément.

6/ Traitement :

Toute tumeur ovarienne doit être opérée – Actuellement la coeliochirurgie a grandement facilité le diagnostic et le traitement.
L’intervention peut se limiter à une kystectomie simple ou une ovariectomie.

1) Les Kystes Séreux :
- Chez la femme jeune, on pratique une kystectomie simple.
- Chez la femme plus âgée une ovariectomie.

3) Kyste mucoïde
- L’énucléation est souvent difficile, on est amené à faire une ovariectomie.

4) Kyste dermoïde :
- Kystectomie ou ovariectomie.
- Toujours contrôler l’ovaire controlatéral
________________________
" اللهم انى استودعك قلبى فلا تجعل فيه احد غيرك واستودعك لا اله الا الله فلقنى اياها عند موتى "


Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Sam 9 Jan - 22:02 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
nourelhouda
Général à la retraite
Général à la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 30 Mai 2009
Messages: 578
Profession: medecin
Grade:: Généraliste
Point(s): 920
Moyenne de points: 1,59

MessagePosté le: Sam 9 Jan - 23:19 (2010)    Sujet du message: Les kystes de l’ovaire Répondre en citant

très intéressant merci tabiba
________________________
N'acceptez jamais la défaite, vous êtes peut-être à un pas de la réussite.


Revenir en haut
FADILA
Modérateur Général
Modérateur Général

Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2008
Messages: 2 734
Profession: etudiante
Grade:: Généraliste
Point(s): 3 003
Moyenne de points: 1,10

MessagePosté le: Dim 10 Jan - 21:51 (2010)    Sujet du message: Les kystes de l’ovaire Répondre en citant

pas de quoi tbiba Okay
________________________
" اللهم انى استودعك قلبى فلا تجعل فيه احد غيرك واستودعك لا اله الا الله فلقنى اياها عند موتى "


Revenir en haut
MSN
Dr FOUZ
Modérateur Général
Modérateur Général

Hors ligne

Inscrit le: 24 Déc 2008
Messages: 1 615
Profession: étudiante
Grade:: Résident
Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Point(s): 1 498
Moyenne de points: 0,93

MessagePosté le: Jeu 14 Jan - 20:38 (2010)    Sujet du message: Les kystes de l’ovaire Répondre en citant

Merci beaucoup Fadila  Okay

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:59 (2016)    Sujet du message: Les kystes de l’ovaire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Algérien de Médecine Index du Forum -> La bibliothèque -> Médecine & Chirurgie -> Gynéco-Obstétrique
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com