Forum Algérien de Médecine Index du Forum

Forum Algérien de Médecine
Cours, cas cliniques & mises à jour scientifiques

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 www.skymedz.xooit.com 
Bienvenue Invité, nous vous invitons à lire : Manuel d'utilisation - Sujets favoris
Santé Orthopédique  sante.orthodz.com 
le cru 2009 en psychiatrie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Algérien de Médecine Index du Forum -> Forums Généraux -> Revue de Presse Médicale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
FADILA
Modérateur Général
Modérateur Général

Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2008
Messages: 2 734
Profession: etudiante
Grade:: Généraliste
Point(s): 3 003
Moyenne de points: 1,10

MessagePosté le: Ven 8 Jan - 16:50 (2010)    Sujet du message: le cru 2009 en psychiatrie Répondre en citant

                                                                   Le cru 2009 en psychiatrie
                                                                                 
                                                                              



31/12/09
(JIM)
Dr Alain Cohen


Tradition de saison oblige, les éditorialistes de l' American Journal of Psychiatryproposent une rétrospective des articles jugés les plus marquants durant l'année écoulée. Pour le cru 2009, six thèmes sont retenus :
1) L'évaluation d'un traitement antidépresseur à la lumière des neurosciences, avec en particulier l'introduction du concept de « penchant négatif» ( negative bias), défini comme la propension du sujet à s'appesantir davantage sur le mauvais côté des choses que sur leur aspect positif.
2) Une évolution majeure dans l'évaluation des psychothérapies, concernées désormais par une transposition à leur égard de la pratique en vigueur pour les essais thérapeutiques, qualifiée de « standard par excellence» ( the gold standard) : celle des essais « randomisés» permettant de faire passer les psychothérapies du « folklore» à une pratique fondée sur la science ( from folklore to science-based practice). Avec la garantie que cette rigueur méthodologique présumée « impossible» en matière de psychothérapies se révèle « non seulement possible mais prometteuse».
3) Autre avancée de la recherche, permise par une convergence d'approches complémentaires (clinique, neuroanatomie, neurophysiologie, génétique moléculaire) : la découverte d'une « signature moléculaire de la dépression dans l'amygdale» par Sibille et al. (lesquels ont exploité notamment l'analyse post-mortem d'échantillons de cerveau).
4) Un thème plus inattendu : celui du phénomène des « suicide magnets». Ce terme explicite résume le pouvoir d'attraction mortifère de certains sites, comme la Tour Eiffel à Paris ou le pont du Golden Gate à San Francisco (environ 1 250 suicides depuis son inauguration en 1 937). Ces sites exacerberaient les « croyances obsessionnelles» prêtant une « signification particulière» à la mort en pareils lieux.
5) Autre voie de recherche, la confirmation (désormais bien documentée) de l'association entre l'exposition à une infection in utero (comme la grippe ou la toxoplasmose) et le risque ultérieur de schizophrénie, l'agent infectieux altérant probablement certains « circuits neuronaux» impliqués dans des fonctions cognitives. Cette problématique épidémiologique prend un relief particulier avec la pandémie actuelle de grippe A/H1N1 qui laisse augurer une incidence méconnue par la médiatisation ambiante : l'inflation des cas de schizophrénie dans une vingtaine d'années, comme ce fut le cas en Finlande, après l'épidémie grippale de 1957.
6) Dernier sujet prisé par les auteurs de cette rétrospective : un nouvel éclairage sur un thème-vedette de la psychiatrie anglo-saxonne actuelle, le fameux syndrome post-traumatique. Ce PTSD ( Posttraumatic stress disorder) est évoqué un peu partout, pour les « survivants de l'Holocauste comme les victimes d'un banal accident de voiture ». Mais cet éclairage ne fait pas l'unanimité, car il propose une conception circulaire, donc paradoxale : considéré d'abord comme « un trouble en réaction à un traumatisme, le PTSD définit ensuite ce traumatisme par cette réaction». Une variante nosographique de l'aporie sur la poule et l'oeuf !

Tamminga CA et col. : 2009 in review. Am J Psychiatry 2009 : 166 : 1318-1321
________________________
" اللهم انى استودعك قلبى فلا تجعل فيه احد غيرك واستودعك لا اله الا الله فلقنى اياها عند موتى "


Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Ven 8 Jan - 16:50 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Algérien de Médecine Index du Forum -> Forums Généraux -> Revue de Presse Médicale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com