Forum Algérien de Médecine Index du Forum

Forum Algérien de Médecine
Cours, cas cliniques & mises à jour scientifiques

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 www.skymedz.xooit.com 
Bienvenue Invité, nous vous invitons à lire : Manuel d'utilisation - Sujets favoris
Santé Orthopédique  sante.orthodz.com 
Le choléra, maladie des hommes et des sociétés

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Algérien de Médecine Index du Forum -> Forums Généraux -> Revue de Presse Médicale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
FADILA
Modérateur Général
Modérateur Général

Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2008
Messages: 2 734
Profession: etudiante
Grade:: Généraliste
Point(s): 3 003
Moyenne de points: 1,10

MessagePosté le: Ven 8 Jan - 16:37 (2010)    Sujet du message: Le choléra, maladie des hommes et des sociétés Répondre en citant

                                                                 Le choléra, maladie des hommes et des sociétés


                                                                                



05/01/10
(JIM)
Dr Jack Breuil



Des centaines de malades en Thaïlande, en Malaisie, en Papouasie Nouvelle Guinée, à travers toute l'Afrique, au Bengladesh et ailleurs... Et encore ces cas répertoriés par l'actualité médicale ne représentent-ils que la partie émergée de l'iceberg : comme le remarquait un groupe de chercheurs indiens de Madras et Orissa cités ici, de nombreuses épidémies de diarrhée n'étant pas passées au crible des techniques habituelles de laboratoire, il est probable que la fréquence de l'infection soit largement sous estimée. Suivent les rapports de deux épidémies récentes qui viennent de toucher deux villages indiens. Dans le premier cas, le facteur clé était la consommation d'un yaourt local, de beurre et produits dérivés élaborés par un individu qui ne se lavait pas les mains, ajoutait de l'eau à son lait et conservait ses ustensiles sales et produits finis à température ambiante ; le second épisode étant, quant à lui, une conséquence directe du premier puisque dû à la contamination d'un puits par le même vibrion cholérique arrivé par un égout mal contrôlé du village index...
L'histoire du choléra a été marquée par l'épidémie de Londres de 1854 et la démonstration de John Snow que quelques gestes aussi simples qu'enlever un manche de pompe à eau publique participaient largement à en contrôler la propagation en empêchant de puiser l'eau contaminée. Plus d'un siècle et demi plus tard l'histoire se renouvelle chaque jour et l'infection est souvent vécue comme une sorte de maladie honteuse des sociétés en développement, un mal d'hygiène défectueuse à cacher coûte que coûte de peur que ne soit décrété un régime de surveillance internationale, de coercition, voire de confinement dans ce qui pourrait être vécu comme des camps de concentration (selon C Hamlin, Oxford University Press). Le choléra est certainement tout, aujourd'hui, sauf la simple rencontre d'un micro-organisme pathogène et d'un être humain réceptif...
Viendra-t-on enfin à bout un jour d'une infection dont on semble tout connaître et pour laquelle on dispose de traitements efficaces ? Les investigateurs indiens évoquent comme il se doit un panel complet d'actions à mettre en oeuvre, de l'éducation du fromager et de sa famille à l'entretien des puits en passant par une mise en oeuvre plus rapide et efficace des outils de diagnostic biologique. D'autres, cependant, souhaiteraient aujourd'hui que la vaccination soit plus largement préconisée. L'OMS ne pense pas qu'une généralisation soit réalisable, car elle lui trouve trop d'inconvénients : nécessité de deux doses, péremption courte, prix élevé et obligation d'une chaîne du froid de qualité. Des expériences d'immunisations réalisées en milieu urbain en Afrique subsaharienne ont pourtant montré qu'elle pouvait être efficace, même commencée après le début de l'épidémie (contrairement au "dogme" par ailleurs largement remis en question ces derniers temps). Aussi surprenant que cela paraisse, on ne sait pas encore exactement ce qu'il faudrait faire pour se débarrasser enfin du choléra.

Dixon B. : Taking cholera seriously. Lancet Infectious Disease 2010 ; 1: 7.
________________________
" اللهم انى استودعك قلبى فلا تجعل فيه احد غيرك واستودعك لا اله الا الله فلقنى اياها عند موتى "


Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Ven 8 Jan - 16:37 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Algérien de Médecine Index du Forum -> Forums Généraux -> Revue de Presse Médicale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com