Forum Algérien de Médecine Index du Forum

Forum Algérien de Médecine
Cours, cas cliniques & mises à jour scientifiques

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 www.skymedz.xooit.com 
Bienvenue Invité, nous vous invitons à lire : Manuel d'utilisation - Sujets favoris
Santé Orthopédique  sante.orthodz.com 
La psychiatrie se convertit à la formule G x E

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Algérien de Médecine Index du Forum -> Forums Généraux -> Revue de Presse Médicale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
FADILA
Modérateur Général
Modérateur Général

Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2008
Messages: 2 734
Profession: etudiante
Grade:: Généraliste
Point(s): 3 003
Moyenne de points: 1,10

MessagePosté le: Dim 18 Oct - 20:43 (2009)    Sujet du message: La psychiatrie se convertit à la formule G x E Répondre en citant

La psychiatrie se convertit à la formule G x E
15/10/09


Variable selon les régions et les groupes démographiques, la fréquence des maladies mentales (y compris la schizophrénie) reflète l'influence de certains paramètres liés au milieu. Ces effets " environnementaux" traduisent en réalité la superposition de facteurs inhérents au contexte extérieur avec des données génétiques risquant d'accroître la sensibilité du sujet à celui-ci. Ce phénomène est connu désormais sous la dénomination consacrée " G x E" (interaction gène-environnement). Et les éditorialistes de l' American Journal of Psychiatryévoquent précisément la diffusion actuelle de ce paradigme G x Edans les études épidémiologiques en psychiatrie où ce modèle vient réactualiser le débat traditionnel entre les parts respectives de l'inné (la nature) et de l'acquis (la culture) dans l'existence.
Un exemple concret illustre leur propos : quand une femme est atteinte d'une pyélonéphrite durant sa grossesse, cette affection n'augmente pas, par elle-même, le risque de schizophrénie chez son enfant. Cependant, quand ce facteur d'environnement se trouve associé à un facteur de susceptibilité génétique comme la présence concomitante d'une schizophrénie chez le père, la coexistence de ces deux facteurs entraîne leur potentialisation réciproque, de sorte que leur conjonction chez le même sujet (pyélonéphrite gravidique de la mère et schizophrénie du père) présente un effet cumulatif se révélant plus intense que la somme de leurs contributions individuelles.
Avec l'inclusion de ces approches de type " G x E" dans les recherches sur le déterminisme des maladies mentales, un immense défi ( the greatest challenge) se profile, estiment les auteurs. Impliquant le développement de nouvelles collaborations multidisciplinaires et de nouvelles démarches statistiques, ce défi serait porteur d'une " révolution" dans la quête de molécules liées aux variantes génétiques sous-tendant éventuellement les maladies mentales.
Dr Alain Cohen
Van Os J et coll. : Gene-environment-wide interaction studies in psychiatry. Am J Psychiatry 2009 ; 166 : 964-966.

________________________
" اللهم انى استودعك قلبى فلا تجعل فيه احد غيرك واستودعك لا اله الا الله فلقنى اياها عند موتى "


Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Dim 18 Oct - 20:43 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Algérien de Médecine Index du Forum -> Forums Généraux -> Revue de Presse Médicale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com