Forum Algérien de Médecine Index du Forum

Forum Algérien de Médecine
Cours, cas cliniques & mises à jour scientifiques

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 www.skymedz.xooit.com 
Bienvenue Invité, nous vous invitons à lire : Manuel d'utilisation - Sujets favoris
Santé Orthopédique  sante.orthodz.com 
Médecins spécialistes contraints au chômage

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Algérien de Médecine Index du Forum -> Forums Généraux -> Café Médical
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Amine
Modérateur Général
Modérateur Général

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2008
Messages: 3 181
Profession: Médecin
Grade:: Généraliste
Point(s): 2 300
Moyenne de points: 0,72

MessagePosté le: Dim 7 Juin - 18:58 (2009)    Sujet du message: Médecins spécialistes contraints au chômage Répondre en citant

Ils attendent depuis des mois leur affectation : Médecins spécialistes contraints au chômage

Bien triste destin que celui de ce millier de jeunes médecins spécialistes, contraints au chômage, parce qu’ils n’ont pas reçu de la commission ad hoc du ministère de la Santé leur ordre d’affectation au titre du service civil qu’ils doivent obligatoirement effectuer dans un des hôpitaux du pays. Le syndicat des médecins hospitalo-universitaires de la wilaya de Blida estime à plus de 150, le nombre de spécialistes en quête d’affectation, uniquement dans cette région. Il faut savoir que la législation algérienne fait obligation aux spécialistes en médecine de consacrer, au gré de leur lieu d’affectation, une à deux années de leur vie professionnelle au service d’une infrastructure hospitalière publique qui leur est indiquée par cette commission d’affectation placée sous l’autorité du ministre de la Santé.


Ces spécialistes fraîchement diplômés ne peuvent, en aucun cas, exercer à leur compte, s’ils n’ont pas accompli cette formalité. le calvaire des spécialistes Bureaucrate à l’excès et très éloignée des préoccupations de cette élite médicale, la commission ministérielle d’affectation ne se réunit malheureusement qu’épisodiquement, au grand dam de cette corporation qui entame sa carrière post universitaire, dans la détresse, le désenchantement et, voire même, l’humiliation de ceux qui ont longtemps trimé pour se faire une place au soleil, mais, qui se retrouvent en fin de compte relégués dans une déprimante oisiveté pouvant durer plusieurs mois.
Il faut, en effet, savoir qu’une spécialité en médecine requiert plus de 14 années de coûteuses et laborieuses études médicales, au terme desquelles les étudiants concernés espèrent être payés en retour par l’exercice d’un métier valorisant et bien rémunéré. Les 1200 spécialistes, qui sortent chaque année de la dizaine de centres hospitalo-universitaires que compte le pays, sont en effet soumis depuis l’installation de cette commission au calvaire de l’attente longue et, souvent désespérée, par cette instance qui ne semble pas mesurer l’ampleur des dégâts occasionnés à une élite emblématique, qui sous d’autres cieux, symbolise la grandeur d’une nation. Le plus grave, nous apprend un membre du syndicat des médecins hospitalo-universitaires, lui-même spécialiste, est la perte du savoir-faire acquis que peut générer une longue période d’oisiveté.
Un chirurgien, affirme-t-il, peut perdre sa dextérité et beaucoup de connaissances en une année de chômage forcé car, ajoute-t-il, le chirurgien a besoin de pratiques et de techniques en constante évolution. Il en est de même pour toutes les spécialités portées par les découvertes technologiques en perpétuelles mutations. Contraindre, comme c’est actuellement le cas, ces spécialistes à l’oisiveté revient à les amener délibérément sur le chemin de la régression. l’élite scientifique démoralisée Une aussi longue oisiveté forcée peut également contraindre ces spécialistes à se faire recruter clandestinement par les propriétaires de cabinets médicaux et cliniques privées qui, du reste, ne s’en privent pas, selon notre interlocuteur.
Ne pouvant apposer leur griffe sur les ordonnances, ils utiliseront celle de leur employeur. La notion de responsabilité et d’éthique médicale s’en trouvent ainsi gravement altérées. Le ministre de la Santé est-il au courant des agissements de cette commission placée sous son autorité, dont les dramatiques répercussions sur la corporation des nouveaux spécialistes en médecine sont pourtant connues d’une large frange de la population algérienne, car, nombreuses sont les familles qui comptent parmi elles un ou plusieurs de ces malheureux spécialistes ? Ne serait-il pas temps de se pencher sérieusement sur cet épineux problème qui mine l’avenir médical du pays et démoralise la fine fleur de l’élite scientifique algérienne qu’un aussi grave désagrément peut naturellement pousser à l’exil ? Autre ombre au tableau, également relevée par le syndicat des hospitalo-universitaires, la lenteur mise par l’administration du service national du ministère de la Défense, à délivrer les cartes de sursis à ces spécialistes en médecine qui ne peuvent exercer leur métier sans ce précieux document, quand bien même, ils auraient enfin obtenu une affectation dans un service hospitalier du pays.
Une instruction aurait été donnée aux hôpitaux publics par un haut responsable du ministère de la Santé, afin qu’ils installent les spécialistes qui leur sont affectés sans exiger ce sursis, mais peu de responsables acceptent d’appliquer cette directive, pourtant inspirée des récents propos du chef de l’Etat, qui avait ordonné qu’on permette à ces jeunes spécialistes de rejoindre leur poste d’affectation, même s’ils ne sont pas munis d’une carte de sursis.
 

 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 7 Juin - 18:58 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dr FOUZ
Modérateur Général
Modérateur Général

Hors ligne

Inscrit le: 24 Déc 2008
Messages: 1 615
Profession: étudiante
Grade:: Résident
Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Point(s): 1 498
Moyenne de points: 0,93

MessagePosté le: Jeu 25 Juin - 23:47 (2009)    Sujet du message: Médecins spécialistes contraints au chômage Répondre en citant

3ich Tchouf c'est la médiocre situation des médecins algeriens  c'est désolant de voire des gens instruits dévalorisés comme ça
Je me souviens trés bien du premier jour universitaire ou le doyen nous a fait un discours en nous qualifiant de LA CREME DES BACHELIERS ;à la fin de notre cursus on se rend compte qu'on est au fond de la tasse


Revenir en haut
wendy
En progression
En progression

Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2009
Messages: 2
Profession: étudiante en médecin
Grade:: Interne
Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 1
Moyenne de points: 0,50

MessagePosté le: Ven 7 Aoû - 12:32 (2009)    Sujet du message: Médecins spécialistes contraints au chômage Répondre en citant

minute .... après la spécialisation ils doivent faire QUOI????   franchement j'ai entendu circuler une rumeur qui disait que les spécialistes algériens etaient obligés de bosser un an pour l'état avant de pouvoir faire ce qu'il voulaient mais j'ai cru à une farce....


c'est vraiment sérieux???
________________________
ce n'est pas parce qu'une chose est difficile qu'on ne la fait pas, c'est parce qu'on ne la fait pas qu'elle est difficile


Revenir en haut
MSN
Khaled.dz
Fondateur
Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2008
Messages: 4 229
Profession: Médecin
Grade:: Résident
Point(s): 5 773
Moyenne de points: 1,37

MessagePosté le: Ven 7 Aoû - 15:56 (2009)    Sujet du message: Médecins spécialistes contraints au chômage Répondre en citant

Un médecin spécialiste est obligé de passer son service civil, la durée est en fonction de la région !
elle varie entre 1 et 4 ans !
________________________


Revenir en haut
MSN
Amine
Modérateur Général
Modérateur Général

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2008
Messages: 3 181
Profession: Médecin
Grade:: Généraliste
Point(s): 2 300
Moyenne de points: 0,72

MessagePosté le: Ven 7 Aoû - 16:02 (2009)    Sujet du message: Médecins spécialistes contraints au chômage Répondre en citant

wendy a écrit:

minute .... après la spécialisation ils doivent faire QUOI????   franchement j'ai entendu circuler une rumeur qui disait que les spécialistes algériens etaient obligés de bosser un an pour l'état avant de pouvoir faire ce qu'il voulaient mais j'ai cru à une farce....


c'est vraiment sérieux???

ce n'est pas ce que vous imaginez:il bosse de 1 à 4 ans dans un hopital ou une clinique tout en exerssant son metier de medecin spécialiste et il est rémunéré comme tout les spécialistes de sa formation,c'est une étape obligatoire qui lui donne le droit d'ouvrir un cabinet medical privé ou une clinique,c'est tout.

Revenir en haut
fow19
Soldat
Soldat

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2009
Messages: 103
Profession: Medecin
Grade:: Maitre assistant
Point(s): 122
Moyenne de points: 1,18

MessagePosté le: Mer 26 Aoû - 17:47 (2009)    Sujet du message: Médecins spécialistes contraints au chômage Répondre en citant

Bonjour !

Je me demande pourquoi le médecin spécialiste est assujetti à travailler 1à 4 ans dans une structure publique alors que pour les autres filières en dehors de la médecine le service civil n'existe pas Question


Revenir en haut
Amine
Modérateur Général
Modérateur Général

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2008
Messages: 3 181
Profession: Médecin
Grade:: Généraliste
Point(s): 2 300
Moyenne de points: 0,72

MessagePosté le: Mer 26 Aoû - 19:07 (2009)    Sujet du message: Médecins spécialistes contraints au chômage Répondre en citant

ça été créé afin d'assurer des soins spécialisés dans les villes isolées du pays(le sud+++)

Revenir en haut
redalamin
Soldat
Soldat

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2009
Messages: 81
Profession: resident
Grade:: Résident
Point(s): 62
Moyenne de points: 0,77

MessagePosté le: Dim 30 Aoû - 18:13 (2009)    Sujet du message: Médecins spécialistes contraints au chômage Répondre en citant

Le service civile cad éxèrser dans une stucture étatique pendant une durée variable de 1 à 4 ans suivant

l'endroit ;mais je pense il va venir un jour ou il y aura un surchage des hopitaux par les medecins specialistes

et le service civile sera supprimé et le recrutement difficile.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:25 (2018)    Sujet du message: Médecins spécialistes contraints au chômage

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Algérien de Médecine Index du Forum -> Forums Généraux -> Café Médical Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com