Forum Algérien de Médecine Index du Forum

Forum Algérien de Médecine
Cours, cas cliniques & mises à jour scientifiques

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 www.skymedz.xooit.com 
Bienvenue Invité, nous vous invitons à lire : Manuel d'utilisation - Sujets favoris
Santé Orthopédique  sante.orthodz.com 
leucoplasies

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Algérien de Médecine Index du Forum -> Les autres spécialités -> Chirurgie dentaire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
hyetis
Général à la retraite
Général à la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2009
Messages: 423
Profession: chirurgien dentiste
Gémeaux (21mai-20juin) 牛 Buffle
Point(s): 454
Moyenne de points: 1,07

MessagePosté le: Jeu 2 Avr - 22:06 (2009)    Sujet du message: leucoplasies Répondre en citant

LEUCOPLASIES
La leucoplasie se définit comme une lésion blanche de la muqueuse buccale qui ne peut être détachée par grattage. La cause essentielle est l’usage du tabac. L’épidémiologie des leucoplasies de la muqueuse buccale recouvre celle des cancers de la cavité buccale en ce qui concerne l’âge, le sexe et les habitudes tabagiques. Elles surviennent surtout chez l’homme, mais des études récentes montrent une progression importante de la fréquence chez les femmes. L’âge en moyenne est de 50 ans, celui-ci s’abaisse de façon indiscutable.
Toutes les parties de la muqueuse buccale peuvent être touchées avec une prédominance pour la commissure labiale, les joues et le bord de la langue.


         


ÉTIOLOGIE
Le tabac est l’étiologie dominante. Il est impliqué par ses nombreux composants chimiques, les produits de sa combustion et par les N-nitrosamines qui sont considérées comme les substances les plus carcinogènes du tabac.
La leucoplasie régresse lorsque le patient cesse de fumer. La localisation de la lésion tabagique dépendra de la façon de consommer le tabac.
· Facteurs associés : l’abus d’alcool potentialise l’action du tabac sur la muqueuse buccale et, s’il n’intervient pas directement dans la kératose, il intervient sûrement dans les facteurs de cancérisation. Les déficits vitaminiques ainsi que d’autres facteurs peuvent être impliqués : mauvaise hygiène, infections à Candida albicans, l’infection par HPV et atrophies de la muqueuse dans certaines anémies.


CLINIQUE
Les lésions de leucoplasie sont asymptomatiques. Leur taille est variable et leur teinte varie du blanc au blanc-jaune. Il n’existe jamais d’adénopathie. On distinguera :
– des leucoplasies homogènes. Il s’agit d’une plaque blanchâtre faisant corps avec la muqueuse, résistant au grattage, effaçant les papilles et les sillons de la muqueuse, lisse, finement parquetée, légèrement cartonnée, sans induration sous-jacente, indolore, découverte fortuitement. Il existe rarement des dysplasies où elles seront légères et réversibles ;
– des leucoplasies inhomogènes. Leur surface est irrégulière, pouvant prendre un aspect verruqueux associé à des plages érythémateuses. Elles correspondent à une prolifération exophytique, associée parfois à des fissures ou à des leucoplasies nodulaires surélevées. Les caractères cliniques particuliers associés à la dysplasie découverte histologiquement en font des lésions au risque élevé de cancérisation.



ANATOMOPATHOLOGIE
L’examen histologique au stade de leucoplasie homogène montre une acanthose associée à une hyperkératose, avec une stratification régulière des cellules épithéliales et une maturation progressive vers la surface.
Au stade de leucoplasie inhomogène, il faudra rechercher des dysplasies épithéliales avec des anomalies cellulaires reflétant des anomalies de prolifération, de maturation et de différenciation. Trois grades seront recherchés :
– des hyperplasies légères lorsqu’elles restent cantonnées aux couches basales ;
– des hyperplasies moyennes lorsqu’elles n’intéressent que 50 à 70 p. 100 de la hauteur de l’épithélium ;
– des hyperplasies sévères lorsqu’elles touchent toute la hauteur de l’épithélium correspondant pour la plupart des auteurs au carcinome in situ.


INFORMATION AUX PATIENTS
Les informations à donner au malade seront fondées sur le danger de transformation de ces leucoplasies, qui avoisine 3 à 6 p. 100 pour toutes les lésions non traitées. Il faut considérer qu’une leucoplasie simple, homogène régresse dans de nombreux cas après la disparition de la cause, donc de la cause tabagique. Au contraire, les leucoplasie inhomogènes peuvent s’accroître de façon régulière.
Les leucoplasies érosives ont une transformation maligne entre 28 et 38 p. 100 et les leucoplasies verruqueuses entre 5 et 11 p. 100.
La transformation maligne se voit plutôt passé l’âge de 40 ans. Le temps de latence entre la découverte d’une leucoplasie et sa dégénérescence est en moyenne de 10 ans. La présence d’une dysplasie et son importance augmentent d’autant la probabilité d’une transformation maligne.
L’information au malade consistera donc à préciser que toute lésion kératosique de leucoplasie homogène ou même inhomogène avec peu de dysplasie peut disparaître spontanément après l’arrêt de l’intoxication tabagique. Le patient devra se soumettre, même s’il arrête sa consommation, à un contrôle périodique de la lésion environ tous les trois mois. Il faudra l’alerter de venir consulter si l’aspect de sa lésion se modifie : perte de régularité, installation des lésions érosives au sein de la lésion, sensibilité au contact des aliments.



TRAITEMENT
L’exérèse chirurgicale sera réservée aux petites lésions aisément accessibles. Les exérèses se feront en bloc en passant à la périphérie de la lésion de 1 à 3 mm et en allant en profondeur jusqu’au plan musculaire.
La photothérapie au laser CO2 semble idéale, en raison de son innocuité, de sa facilité de réalisation et de sa faible morbidité. Elle sera réalisée après une biopsie qui aura permis de confirmer le diagnostic et d’évaluer le degré de dysplasie de la lésion.
La cryothérapie technique donne d’excellents résultats mais ne pourra être effectuée que par un praticien expérimenté, là aussi après une biopsie.
L’application du froid se fait à l’aide de cryodes de différentes formes sans anesthésie locale. Le choix de la cryode dépend de la zone traitée et de l’étendue de la lésion. La muqueuse devra être humide mais à l’abri de la salive. Il faut attendre que la cryode blanchisse avant de l’appliquer sur la lésion. Une fois appliquée, on profite de l’effet adhésif du froid pour soulever la muqueuse afin d’éviter une atteinte du tissu conjonctif.
La durée d’application est de 1 min à 1 min 30 pour la muqueuse libre, de 30 à 40 secondes pour la muqueuse attachée. Après l’arrêt du froid, il faut attendre que la cryode se réchauffe et de détache d’elle-même. Dans le cas contraire, la cryode déchire la muqueuse, les suites sont alors plus douloureuses et la cicatrisation plus longue à s’établir. Normalement, les suites opératoires sont simples, peu ou pas douloureuses, sauf à proximité d’un tronc nerveux important, par exemple du nerf lingual. Une ulcération s’installe au bout de 24 à 48 heures qui durera entre 6 à 8 jours. Le résultat complet ne peut être évalué qu’au bout de 15 jours environ. En général, une application suffit mais cela dépend de l’importance de la kératose. Dans le cas où une deuxième application est nécessaire, il faut attendre au minimum 15 jours pour la pratiquer. En cas de lésion étendue, on peut procéder par cadrant successif à 15 jours d’intervalle. La cryothérapie est un moyen simple et efficace. Elle permet de traiter les leucoplasies d’origine tabagique et, sur le plan psychologique, le succès de cette technique peut être un encouragement à l’arrêt de l’intoxication tabagique.
L’électrocoagulation a été formellement déconseillée en raison des phénomènes cicatriciels douloureux et rétractiles importants qu’elle entraîne.
La radiothérapie est formellement contre-indiquée dans ce genre de lésion.
L’application des kératolytiques et l’utilisation des rétinoïdes (acide 13-cis-rétinoïque, solution à 0,01 p. 100), en application locale quotidienne, mènent dans certains cas à la régression des lésions leucoplasiques.
L’utilisation de la vitamine A et les rétinoïdes par voie générale ont été délaissés en raison des résultats très décevants qu’ils ont donné et de leur toxicité importante.



MESURES D’HYGIÈNE COMPLÉMENTAIRES
Ces leucoplasies impliquent également d’autres mesures d’hygiène locale et générale : réduction des boissons alcoolisées, mise en état de la denture, avulsion des dents et des racines qui ne peuvent pas bénéficier d’un traitement conservateur, suppression du tartre sus- et sous-gingival, suppression des prothèses traumatisantes, reconstruction des dents faisant l’objet d’un traitement conservateur, hygiène bucco-dentaire quotidienne.



SURVEILLANCE POST-OPÉRATOIRE
La surveillance de la leucoplasie traitée ou non traitée doit se poursuivre indéfiniment, au minimum une fois par an. Tout doit être fait pour obtenir l’arrêt définitif du tabac, jusqu’à la psychothérapie de groupe.
La guérison de la lésion et l’arrêt du tabac ne veulent pas dire que toute surveillance est inutile, au contraire. Elle doit continuer, d’abord semestrielle puis annuelle : examen avec persistance ou non des lésions ; surveillance de leur transformation qui impose des biopsies ; biopsie-exérèse large si les lésions sont peu étendues ; dans tous les cas, examen des aires ganglionnaires.
________________________
les dunes changent sous l'action du vent, mais le désert reste toujours le mème!!!!


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 2 Avr - 22:06 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
moaliwalid
Commandant
Commandant

Hors ligne

Inscrit le: 20 Mar 2009
Messages: 2 343
Profession: étudiant
Grade:: Externe
Cancer (21juin-23juil)
Point(s): 1 063
Moyenne de points: 0,45

MessagePosté le: Jeu 2 Avr - 23:35 (2009)    Sujet du message: leucoplasies Répondre en citant

merci hyetis....... Smile
________________________
من لم يشكر الناس لم يشكر الله عز وجل


Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:47 (2018)    Sujet du message: leucoplasies

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Algérien de Médecine Index du Forum -> Les autres spécialités -> Chirurgie dentaire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com